L'évolution de la communication interne, étape par étape

“La communication requiert 25 % du temps du dirigeant.”

 

Les quatre étapes de la communication interne :

 

Aujourd’hui de part nos retours terrains et notre vécu nous avons pu observer que la communication interne au sein des entreprises peut être échelonnée en quatre étapes.

En effet la première étape concerne les entreprises dites qui utilisent comme seul canal de communication l’oral.

La deuxième étape porte sur les entreprises qui ont pris l’initiative d’utiliser comme support de la communication orale, la communication papier à l’aide de tableaux velleda ou d’un point d’information.

La troisième étape s’adresse aux entreprises qui ont digitalisé cette communication interne pour pouvoir relayer les informations des manager en temps réel partout dans l’entreprise à l’aide d’écrans et d’un logiciel.

La quatrième et ultime étape vise les entreprises qui osent ce qu’on appelle la “gamification” c’est à dire utiliser les mécaniques du jeu pour rendre le travail plus productif.

 

La communication orale

 

Principalement utilisée dans les TPE et les startup, elle reste une communication très efficace pour des petites structures. Cependant on peut observer que dans certaines PME de plus de 20 salariés elles persistent à ne pas vouloir évoluer, ce qui constitue une perte de temps et de performance assez pertinente pour être étudiée et améliorée. La logique pour eux serait de pallier aux défauts de cette communication qui est principalement le fait qu’elle reste pas dans le temps, en mettant en place un point d’information papier dans l’entreprise pour aider la circulation des informations.

 

La communication papier

 

L’outil de communication encore le plus utilisé dans les entreprises et plus particulièrement les PME reste aujourd’hui le papier. En effet la communication interne dans ces entreprises passe par des informations transmises sur papier ou bien par un point d’information accessible à tous les employés et mis à jour par les manager en continu, mais qui cependant reste coûteux et long car il faut imprimer du papier, faire remonter les informations, les trier et les afficher. Il s’agit d’une perte de temps considérable pour ces manager qui ont de nouveaux outils à disposition pour pallier à ces défauts.

 

Le management visuel par le digital

 

Le management visuel ou lean management (gestion et optimisation sans gaspillage) vise à l’amélioration des performances de l’entreprise par une meilleure communication et une plus grande visibilité des données transmises au sein d’une entreprise. Grâce au digital, on peut aujourd’hui accélérer ce processus et gagner encore plus de temps, et transmettant toutes les information à distance et en temps réel, on parle là d’industrie 4.0. On peut dire que les manager aujourd’hui souhaitent grâce à ces outils :

  • Eviter les gestes répétitifs

  • Gagner du temps

  • Transmettre de l’information et la mettre à jour en temps réel

 

On utilise un logiciel et des écrans connectés en direct pour permettre aux managers de gérer l’information de même façon qu’ils le faisaient sur le papier, mais en deux fois moins de temps .

On peut également noter que ces logiciels de plus en plus performants peuvent être utilisé pour traiter beaucoup de donnée.

En effet on peut autant suivre en direct l’absentéisme dans une entreprises que d’afficher la météo en direct.

 

Et pour aller plus loin

 

Aujourd’hui on voit que les entreprises cherchent à lier bien être au travail et efficacité. C’est possible avec de nouveaux concepts comme la gamification, qui permet de stimuler la motivation des équipes de travail même au sein de grands groupes. Elle mêle les règles du jeu et des objectifs de performance (signer des devis par une équipe par exemple) pour toujours aller de l’avant et faire progresser les employés en plus de forger un très bon esprit d’équipe.